Dans le film La résurrection du Christ de Kevin Reynolds, la Vierge Marie apparaît de manière très furtive. Mais qui est-elle ? Natalie Saracco, réalisatrice du film La Mante Religieuse, dans son livre Pour ses beaux yeux (paru le 4 mai dernier chez Salvator), nous en parle.

Pour ses beaux yeux - Natalie SaraccoPlus je grandis à l’école du Cœur de Jésus, plus je me sens petite et ridicule et plus je me sens petite, plus je découvre la grandeur exceptionnelle de Marie. Je suis bluffée par elle ! Cette jeune vierge de Nazareth qui apprend par la bouche d’un ange – toujours le style direct du Seigneur – qu’elle est choisie par Dieu pour être la mère de son fils unique ! « And the winner is »… C’est elle, c’est l’élue de l’éternel Tout-Puissant, le choix du Très-Haut ! Parmi toutes les créatures, c’est Elle qui est prise… Tu parles d’un casting ! Il y a de quoi avoir « la grosse tête »… Au lieu de rouler des mécaniques, Marie roule pour Dieu. Elle n’existe et ne veut exister que par Lui et pour Lui. Elle est l’humilité faite femme. Son humilité est aussi insondable que l’amour de Dieu… Question amour, Marie n’est pas en reste: Elle offre son fils pour nous, des pécheurs… Moi, personnellement, je ne céderais pas une jambe ou un bras d’une personne que j’aime pour mon voisin, pécheur ou pas ! Et elle, elle donne son fils et son seigneur tout entier… Aujourd’hui encore, Marie continue de livrer Son bébé à une horde d’humains qui ne cesse de Le mettre en pièces par leur froideur et leurs manquements… Le plus fort, c’est qu’elle ne nous en veut pas ! Elle ne manifeste aucun ressentiment à notre égard… La Sainte Vierge passe son ciel à nous pardonner, à nous aimer, à nous consoler et à prier pour nous les vivants et les morts, elle est non seulement notre alliée sur Terre mais aussi de l’autre côté…

La première révélation que le Sacré-Cœur m’ai faite après son amour fou et sa Miséricorde inépuisable, c’est bien qu’il souhaite que nous considérions Marie et que nous la prenions pour Mère. D’ailleurs, Jésus est très clair là-dessus, ne dit-il pas à l’apôtre Saint Jean à propos de Marie (Jn 9,27) : « Voici ta mère ». Les dernières paroles du Christ sur la croix, son « testament », concernent Marie. Il n’y a pas la moindre ambiguïté, le Fils de Dieu désire que nous prenions sa mère pour mère. Et une maman occupe une place centrale dans le cœur de l’homme peu importe son âge…. Dans l’épisode des noces de Cana, il confirme le « statut » unique que tient la Vierge auprès de Dieu (Jean 2,1-4) :

« Or le troisième jour, il y eu une noce à Cana de Galilée et la mère de Jésus était là. Jésus lui aussi fut invité à la noce avec ses disciples. Comme le vin manquait, la mère de jésus lui dit : « Ils n’ont plus de vin. Mais jésus lui répondit : « Femme que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue ».

Comme on pourrait le penser au premier abord, Jésus n’envoie pas balader sa mère, bien au contraire. Sa réponse « mon heure n’est pas encore venue », témoigne de l’intimité exceptionnelle qu’ils partagent tous les deux. Ils se parlent par codes. Seule Marie savait qu’il parlait de l’heure de son sang offert pour nos péchés. À ce moment précis, ce n’est plus son « fils Jésus » qui s’adresse à elle, mais Dieu Lui-même. Sa réponse, « quoi qu’il vous dise, faites-le » montre sa confiance en son Dieu et en son fils. Ça n’est pas l’attitude d’une mère vexée rabrouée par son enfant. Marie est paisible et sure d’elle. Elle intercède pour nous parce qu’elle connaît Dieu et ne veut que sa volonté. Elle est « l’initiée » par excellence au courant des mystères du Très-Haut. Marie est au cœur de l’intimité de la très sainte Trinité. Elle est le lien, le passeur entre Dieu et les hommes. Le Christ répond favorablement à sa demande, il change l’eau en vin et tous ont à boire. Ce miracle nous fait participer prophétiquement à sa mort et à sa résurrection. Son sang versé pour nous transformé en eau, devient l’Eau du baptême qui nous lave de nos péchés. Les noces célébrées à Cana ne seraient-elles pas les épousailles « officielles » entre Dieu et Marie ?

Marie Immaculée Conception…

Cette humaine, cette fille d’Éve, n’a jamais péché de toute Son existence. Pas une seule fois, elle n’a désobéi à Dieu. Pas une seule fois, elle n’a cessé de l’Aimer… Son « OUI » a duré toute Sa vie – on est bien loin d’une mère porteuse… « Ne jamais pécher », quand on y pense, ça donne le tournis ! Ça parait juste irréalisable. Pourtant elle, elle l’a fait et pas en parole, elle l’a vraiment fait ! Satan a dû mettre le paquet pour la faire tomber… Les tentations et les pièges étaient à la hauteur des grâces reçues, c’est-à-dire inimaginables. Elle n’était pas un robot, Elle aussi avait le libre-arbitre, mais elle a tenu bon jusqu’au bout. Aux pieds de la croix, le diable a tout fait pour qu’elle se révolte : une mère qui voit son enfant crucifié par amour pour des créatures qui lui crachent dessus et qui l’insultent ! Marie priait devant son fils écartelé et elle priait pour nous… Les paroles du Christ, « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font », trouvent un écho sans limite dans son cœur de mère de toute l’humanité…

Pourquoi tant de gens ont-ils un problème avec la Vierge Marie ? Même parmi les chrétiens… « Jésus, OK, pas de souci, mais sa mère, bof… c’est bon, elle a fait le job, passons à autre chose »… Jésus n’a-t-il pas dit : « Si l’on traite ainsi le bois vert, qu’en sera-t-il du bois sec ? ». Cette phrase concerne bien évidemment Le Christ mais elle peut s’étendre jusqu’à Sa Mère… Si Dieu prend et oublie Marie, la réduisant à un simple outil usagé bon à ranger au placard du passé, qu’adviendra-t-il de nous ? Dieu donne une place unique et fondamentale à Marie et cela en toute éternité…

Le Seigneur a dit que nous serons jugés sur nos fruits : « Un bon arbre porte de bons fruits, un mauvais arbre de mauvais fruits »… quel a donc était le fruit de Marie ? « Tu es bénie Marie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de tes entrailles est béni »…

Le fruit de Marie, c’est Jésus. No comment.

Pour aller plus loin (et se procurer le livre) : le nouveau blog de Natalie Saracco

Ecrire un commentaire :

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2016 La résurrection du Christ .com
Haut
Nous suivre :