La résurrection du Christ - grande lumière

NDE : « Certains ont vu une grande lumière »

Dans le film La résurrection du Christ, un des gardes du tombeau raconte avoir vu une grande lumière. Le Dr Patrick Theillier, ancien médecin permanent du Bureau médical des sanctuaires de Lourdes, vient de publier un livre de témoignages et de réflexion sur les visions rapportées par des patients revenus d’un coma dépassé*. Il nous livre ici son interprétation de ce phénomène troublant qu’on appelle les EMI ou NDE en anglais (near death experience). Une interview parue dans le numéro spécial de Pèlerin pour Pâques 2016.

Ascension vers L’Empyrée, de Jérôme Bosch

Ascension vers L’Empyrée, de Jérôme Bosch, vers 1450-1516, peinture sur bois, polyptyque Visions de l’Au-delà, Palazzo Grimani, Venise, ltalie.
Le tunnel de lumière est la vision la plus fréquemment décrite par ceux qui ont «traversé » la mort et en sont revenus, après un coma ou un décès clinique. Jérôme Bosch a-t-il connu un tel « voyage » ? Beaucoup se sont interrogés devant ce panneau, l’un de quatre du polyptyque « Visions de |’Au-delà » (Chute des damnés, Enfer, Paradis terrestre, et Ascension vers I’Empyrée). L’Empyrée est la partie du ciel où les anciens situaient la demeure des dieux. Accompagnées par des anges, les âmes vertueuses sont comme délicatement aspirées vers la Lumière. Profondément croyant, le grand peintre flamand de la Renaissance a laissé peu d’œuvres, mais leur puissance onirique a traversé les siècles. (P. R. pour Pèlerin).

Qu’appelle-t-on exactement une « Expérience de mort imminente » ?

Ce sont les expériences que nous décrivent à leur réveil des personnes déclarées en coma dépassé car leur encéphalogramme était plat. C’est-à-dire qu’elles n’avaient plus d’activité cérébrale détectable.

Pour des raisons inexpliquées par la science, certaines reviennent à la vie dans les heures qui suivent, ce qui laisse supposer que la mort est un processus plus graduel qu’on ne croit. Et environ 20 % de ces personnes racontent des choses étonnantes.

C’est-à-dire ?

La moitié des récits signalent que ces patients ont eu l’impression de « sortir de leur corps » et de flotter au-dessus. Un tiers d’entre eux décrivent être passés dans un long tunnel, au bout duquel ils ont vu une grande lumière brillante. Parfois, ils ont dialogué avec des défunts de leur famille et revu le film de leur existence. Surtout, ils partagent la sensation d’un lieu agréable, serein, où l’on est rempli d’un amour infini. Ils racontent aussi avoir eu du mal à revenir parmi les vivants.

Ont-ils vu le paradis ?

En tout cas, ils semblent avoir entrevu une vie d’un autre ordre. C’est l’impression que laissent leurs très nombreux témoignages. Sur les trente dernières années, plusieurs mil lions d’Américains et d’Européens ont été recensés comme ayant vécu une NDE. Cependant, les récits varient à chaque fois selon l’histoire personnelle et la culture de la personne impliquée. Et l’on commence à entendre aussi des récits plus sombres, où la personne a ressenti une grande angoisse.

Ce qui est certain, c’est que même lorsque ces patients ne racontent pas tout de suite leur expérience, positive ou négative, tous en sont transformés dans leur vie quotidienne. En général, leur vie spirituelle s’approfondit, et ils se détachent de la vie matérielle, sont plus attentifs à l’amour des autres. Mais certains aussi vont devenir obsédés par ce qu’ils ont vécu, d’autres déprimeront.

Vous êtes fasciné par ces expériences. Est-ce parce que, comme Thomas, vous avez besoin de voir pour croire ? (Lire aussi notre article « Faut-il croire aux miracles pour avoir la foi ? »).

Soyons indulgents avec Thomas. Comme lui, nous ne sommes que de simples êtres
humains, assez faibles : nous avons besoin d’être guidés et rassurés. Les guérisons miraculeuses sont des signes, les expériences de mort imminente en sont d’autres. Mais, Dieu nous laisse toujours libres d’interpréter les signes. Des croyants vont hausser les épaules, sceptiques devant ces récits décrivant l’au-delà, mais d’autres en seront renforcés dans leur foi. De même, certains non-croyants vont rire quand d’autres seront troublés, voire se mettront en quête.

Peut-on dire que les NDE sont une forme de résurrection ?

Non, pas du tout ! Car, j’insiste : ces personnes ne changent pas de nature — contrairement au Christ ressuscité qui n’est plus Jésus le Galiléen. Il ne s’agit pas non plus de réincarnation car l’enveloppe corporelle reste la même. Elles reprennent la même identité, bien terrestre, et mourront un jour, pour de bon. Néanmoins, je pense que c’est le signe d’une transcendance aimante qui nous est envoyé gratuitement par ce biais. Une expérience réconfortante, qui nous assure qu’il y a une vie après la vie. Mais on peut tout à fait rencontrer le Seigneur autrement, sans vivre d’expérience aussi extrême !

Propos recueillis par S. L.

(*) Expériences de mort imminente, Éd. Artège, 232 p.

Tentatives scientifiques de vaincre la mort

Si la science est impuissante à expliquer et expérimenter toute forme de résurrection, elle rêve parfois d’offrir l’immortalité aux humains. On pourrait même dire que c’est le but — inconscient — de la médecine, qui tente d’allonger le plus possible la durée de la vie. À l’extrême, des adeptes de de la « cryonie » militent depuis les années 1960, pour congeler les corps des défunts afin de les préserver jusqu’à ce qu’on sache soigner l’infection dont ils souffraient… et donc qu’on leur permette de reprendre vie ! Cette pratique, interdite en France, compte des centaines d’adeptes aux États-Unis. Plus sérieusement, des spécialistes de l’ADN, le noyau de toute cellule vivante, tentent de faire revivre des espèces animales.

Dernière expérience en cours depuis 2002: reconstituer l’ADN du mammouth, espèce disparue, pour éventuellement la « ressusciter» par clonage. Si l’idée paraît simple sur le papier, sa réalisation n’est pas du tout assurée. L’immortalité n’est pas encore pour demain ! (S. L. pour Pèlerin).

Sources : d’après un article de Dominique Lang dans le n°6956 du magazine Pèlerin, « La résurrection, 2000 ans d’enquête », mars 2016.

Témoignage d’une NDE : Natalie Saracco, réalisatrice

Lire aussi :

  • Pour ses beaux yeuxPour ses beaux yeux - Natalie Saracco (NDE), de Natalie Saracco, qui raconte son NDE à la suite d’un grave accident de la route sur l’autoroute (Editions Salvator, mai 2016) et l’aventure qui suivit… (cf vidéo).
Ecrire un commentaire :

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2016 La résurrection du Christ .com
Haut
Nous suivre :