La résurrection du Christ, ou les coulisses d’une opération de com’ pas gagnée d’avance ?

« Vous serez mes témoins jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1,8)

Jésus a-t-il perdu la tête ? Envoyer douze bras-cassés pratiquement analphabète pour annoncer la Bonne Nouvelle de Dieu, il y a de quoi s’interroger. Mais voilà : Jésus n’est pas n’importe quel leader d’opinion ou communiquant : Il est Dieu en Personne. Dieu fait homme, qui a quelque chose de grand à dire aux hommes… il doit savoir ce qu’il fait.

Certes, Dieu aurait pu être beaucoup plus spectaculaire pour dire son amour et sa promesse de vie à tous les hommes. Il aurait pu lever une armée d’anges, faire éclater sur le monde un cri de victoire de la vie sur la mort, et rallier tous les hommes à sa « cause » triomphalement en un claquement de doigts. Mais ce genre de coup d’éclat de grandeur n’est pas dans les habitudes de Jésus : naissance dans une mangeoire, vie simple avec des gens simples, innocent livré par les siens, mort comme un criminel…

Venue de Jésus sur la Terre : quel est le projet de Dieu ?

Jésus n’est pas venu écraser les incroyants. Il est venu dire Dieu, le dévoiler aux yeux des hommes, et leur montrer le chemin vers Lui.

Par le don de sa vie, Jésus entraîne toute la Création avec lui dans Sa Résurrection, afin que nous prenions part à la joie éternelle en Dieu. Quelle révolution! Mais fidèle à Sa propre nature miséricordieuse, Il n’a pas voulu que ce mouvement soit violent : il ne s’agit pas d’embarquer tout le monde de force. Jésus a manifesté Dieu dans la douceur de ses paroles, dans la simplicité de ses gestes, bref dans la simplicité de ses relations humaines. Dieu ne choisit donc pas la révélation fracassante et immédiate pour dire son amour aux hommes : Il leur révèle dans la douceur d’une parole donnée, par la médiation d’un homme. C’est ça, le règne de l’amour absolu : tout le contraire du matraquage d’un tyran narcissique qui asservit son peuple, et qui règne sans partage !

Et si on changeait de point de vue sur la « toute-puissance de Dieu » ?

Nous avons à changer notre regard. Cette puissance de Dieu est une puissance de douceur, d’amour, de délicatesse, de pardon… On pourrait donc dire aussi de diplomatie, de gentillesse… Et Dieu rend l’homme capable de tout cela : « Vous recevrez une force nouvelle » (Ac 1,8)

Petitesse et simplicité : le lieu par excellence de la manifestation divine

Les apôtres étaient douze pauvres types paresseux, poltrons, traitres, faillibles, oui ! Mais Jésus, en leur donnant son Esprit les a rendus, capables d’aimer, de pardonner, et surtout capable d’être contagieux ! Quoi de mieux qu’un pécheur pardonné pour témoigner de la grandeur de l’amour de Dieu ?

Au passage, excellent choix tactique : C’est grâce à la parole semée dans le monde entier par ces seules douze personnes, grâce à leur confiance dans le Seigneur, à leur patience et à leur foi que des milliards d’êtres humains ont été touchés à travers les siècles, et ont découvert la présence d’un Dieu aimant dans leurs propres vies. « Je L’ai rencontré. Et toi ? »

Alors, vraiment douteuse cette opération de com’ ?

© 2016 La résurrection du Christ .com
Haut
Nous suivre :