Barabbas était-il le chef d’une révolte ?

Barabbas était-il le chef d’une révolte comme cela est raconté dans le film La résurrection du Christ de Kevin Reynolds ? La réponse de Jean-le-bassiste. 

A vrai dire, on n’en sait rien. Si on lit les évangiles, dans Luc, il est dit : « Ce dernier avait été jeté en prison pour une sédition survenue dans la ville et pour meurtre » (23,19) et dans celui de Marc, il est dit : « Or, il y avait en prison le nommé Barabbas, arrêté avec les émeutiers qui avaient commis un meurtre dans la sédition. » (15,7). Si on lit l’Evangile de Matthieu, il est dit : « On avait alors un prisonnier fameux, nommé Barabbas. » (27,16). On apprend donc que c’est un prisonnier connu. Enfin, si on lit l’Evangile de Jean, on apprend simplement que c’est un briguant.

C’est donc un prisonnier célèbre qui a participé à des émeutes et au cours de l’une d’elle, il a tué quelqu’un : mais on ignore si c’était lui l’instigateur de ces émeutes. Vu qu’il était célèbre, tout le monde le connaissait et ne pouvais ignorer ce qu’il avait fait. A part cela, on ne sait pas grand-chose de lui et on ne sait pas ce qu’il est devenu.

Barabbas, « fils d’un père »

Barabbas signifie bar (« fils de ») abbas d’un père (« abba »). Son nom signifie le fils d’un père. Autrement dit, lorsque Pilate propose à la foule de relâcher Jésus ou Barabbas, la foule devait choisir entre Jésus le fils du Père (le fils de Dieu le Père) et le fils d’un père.

Jésus Barabbas

De plus, de nombreux manuscrits grecs nous sont parvenus jusqu’à nous (à l’époque recopiés à la main avec des erreurs possibles). Or parmi ceux-ci, certains d’entre eux, pour l’Evangile de Matthieu, donnent comme prénom à Barabbas celui de Jésus. Il y a beaucoup plus de manuscrits sans le prénom de Barabbas, et quelques uns avec Jésus ou juste la lettre J. C’est pourquoi aujourd’hui on ne site que Barabbas. Il se peut que dans les premiers siècles, certains ait voulu retiré le nom de Jésus de ce Barabbas sauvé par la foule.

Maintenant de savoir qu’il s’appelait Jésus Barabbas ou simplement Barabbas ne change rien pour nous.
Cependant, on peut se dire que non seulement la foule a dû choisir entre le fils d’un père et le fils du Père, mais, en prime, Jésus voulant dire « Dieu sauve », on peut se dire que le choix était « Dieu sauve le fils d’un père » ou « Dieu sauve le fils du Père ». C’est un peu ce qui est arrivé : pour nous sauver de notre péché, de nos fautes, nous, des fils d’un père, Dieu n’a pas sauvé son fils.

© 2016 La résurrection du Christ .com
Haut
Nous suivre :